Événement : sortie des Quatre Saisons avec Roberto Alagna

En librairie le 15 mars 2017

Le lundi 23 juin 2014, j’assiste à la première répétition d’Otello que Roberto Alagna va chanter salle Pleyel, version concert, et, à Orange, l’opéra entier. Le livre commence. Il devait s’achever avec Il Trovatore, un an plus tard. Il a débordé du cadre jusqu’à Vasco de Gama et La Juive.

Otello, Orange, 2014.

J’ai photographié aussi. Un cahier de mes photos est inséré entre la troisième et la quatrième saison, l’hiver et le printemps, car le livre se termine au printemps, évidemment.

La couverture des Quatre Saisons avec Roberto Alagna, version noir et blanc.

Ci-dessous, différentes images de ce visage qui illustre mon livre, visages si différents et si uniques d’un ténor dont beaucoup pensent que sa voix est la plus belle du monde. Et dont le jeu de comédien égale la splendeur du chant.

Otello, Orange, 2014.

 

 

Il Trovatore, Orange 2015.

Le roi Arthus, Opéra de Paris, 2015.

Otello, Orange, 2014.

Pendant les promotions du CD « Ma Vie est un opéra ».

Otello, Orange, 2014, essayage.

 

Ci-dessus, à gauche, Otello 20154dans la loge du maquillage, à droite, Il Trovatore, Orange, 2015.

Vasco de Gama, avec Sophie Koch, Berlin, 2015.

Le Roi Arthus, Paris.

Vasco de Gama, Berlin, 2015.

Otello, Orange, 2014., dans la loge du maquillage

Pendant les promotions de « Ma Vie est un opéra ».

Il Trovatore, Orange, 2015.

Vasco de Gama, Berlin, 2015.

L’Elisir d’Amore, Roberto Alagna , Nemorino,en coulisses avec Aleksandra Kurzak, Adina, madame Alagna à la ville, Opéra de Paris, 2015.

Otello, Orange, 2014.

Werther, Bilbao, 2015, signature d’autographes dans la loge..

L’Elisir d’Amore, Opéra de Paris, 2015.

Otello, Roberto Alagna avec Inva Mula, Orange, 2014.

Le roi Arthus, Opéra de Paris, 2015., Lancelot dans la loge d’Alagna.

Vasco de Gama, Berlin, 2015.

Otello, Orange, 2014.

Don Carlo, Vienne, 2014, répétition au studio.

Le roi Arthus, avec Sophie Koch, Opéra de Paris, 2015.

Ci-contre, Werther, Bilbao, 2015.

Enregistrement de « Ma Vie est un opéra », Airstudio, Londres, 2014.

Le roi Arthus, Alagna/Lancelot qui meurt, avec Stanislas de Barbeyrac, Opéra de Paris, 2015.

Ci-contre : Otello, Orange, 2014 dans le couloir des loges.

L’Elisir d’Amore, Opéra de Paris, 2015.

L’Elisir d’Amore, avec Aleksandra Kurzak, Opéra de Paris, 2015.

Il Trovatore, Orange, 2015.

L’Elisir d’Amore, Opéra de Paris, 2015.

Le livre est publié.

Mars 2017, Roberto Alagna interprète Carmen à l’Opéra Bastille.

A l’entracte, Roberto Alagna, don José, et Alekandra Kurzak, Micaëla, avec le béret de don José.

 

©Jacqueline Dauxois (texte et photos).

Lire aussi :

Quatre livres pour un ténor, genèse des « Quatre Saisons avec Roberto Alagna »

Quelques articles sur « Quatre Saisons avec Roberto Alagna »:

2017-02-02-5513@WWW_CLASSIQUENEWS_COM

Traduction en anglais de l’article de Jean-Rémi Barland, publiée sur le Facebook de Roberto Alagna :

Ce que dit Roberto Alagna du livre et de Jacqueline Dauxois sur Radio Classique

L’événement :

Sur le site FaceBook de Roberto Alagna, le 26 février :

Le 21 avril, à la Fnac Saint-Lazare:

Bruxelles culture :

Le 18 juin 2017, sur France Net Info :

Le 19 juin par Nathalie Gendreau :

2 réflexions sur “Événement : sortie des Quatre Saisons avec Roberto Alagna

  1. Les amoureux de l’opéra seront encore plus admiratifs de la prestation des chanteurs
    après avoir lu ce livre .Mme Dauxois nous montre bien l’investissement de Mr Alagna
    dans la recherche de la perfection .Derrière la voix il y a tout ce travail . Et l’homme sort encore grandi par son respect du public qui attend qu’on lui donne du rêve

  2. De « Cleopatre  » ( et ses autres « reines de légende « ) à Roberto Alagna à travers les « quatre saisons », Mme Dauxois parvient à passionner le lecteur sur des sujets tellement différents ! Avec un même souci rigoureux de précision, elle parvient à dresser un portait riche de détails insoupçonnés d’une reine en définitive bien mal connue; comme à démontrer que, derrière une voix et des talents d’acteur qu’on imagine innés, le ténorissimo dépense une telle somme de travail méticuleux … animé par un souci respectueux de ne pas décevoir son public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *