« Manon Lescaut »avec Roberto Alagna et Kristine Opolais, l’unique feu d’artifice du 14 juillet covid 2020

Les retransmissionsCovid du Metropolitan
14 juillet 2020

AVANT DE COMMENCER

Alors, ça continue, les stades rouvrent, les raves parties sauvages, on peut s’y entasser de toute la France, pendant des jours et des nuits d’affilé, sur les plages, les gigots coutumiers rôtissent au cuisse à cuisse , cafés et restaurants sont entassés à boire et se goberger, comme si Pompéi leur tremblait sous les pieds, il y a des concerts publics, même classiques, mais les festivals, quand ils n’ont pas annulé, jouent à huis clos, le courageux petit Favart a rouvert, louant une place sur deux et exigeant le masque, mon Dieu, trois heures d’Opéra avec un masque sur le nez, je ne tiendrai jamais, j’aurais l’impression de ne pas entendre, ça bouge un peu côté musique, bouche à bouche aux grands noyés ; mais lui, le plus grand ténor, quand on le reverra, on n’en sait rien ; sa Carmen au Stade de France reportée aux calendes, son premier Lohengrin cet hiver à Berlin, on n’en sait rien. Il est vrai qu’il faut le protéger. Si le public se masque ; lui, qu’est ce qu’il va faire ? Duos d’amour à distance sanitaire ? Tout le monde crâne et tout le monde vit un cauchemar.

5 réflexions sur “« Manon Lescaut »avec Roberto Alagna et Kristine Opolais, l’unique feu d’artifice du 14 juillet covid 2020

  1. Très interessant de voir comment travaille un écrivain en période de confinement. Quant à Manon Lescaut que nous a retransmis le Met (une merveille )il est bien de nous rappeler les circonstances de cette prise de rôle . Comment peut-on en 10 jours arriver à s’approprier un opéra et faire avec la partenaire le couple idéal. Merci Jacqueline , merci le Met

  2. J’ai quelquefois pensé que pour certaines mises en scène l’opéra devrait nous donner une explication sur « l’originalité »de la production . Pour cette Manon Lescaut du Met tout était clair (on a tout de même apprécié les commentaires de Jacqueline ),la mise en scène n’est pas venue polluer le jeu et la voix des chanteurs . Ils étaient tellement extraordinaires . Un moment de rêve .

  3. Excellent read, I just passed this onto a colleague who was doing some research on that. And he actually bought me lunch as I found it for him smile Thus let me rephrase that: Thank you for lunch! « We have two ears and one mouth so that we can listen twice as much as we speak. » by Epictetus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *